Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Pierre Beiso...Ce mousquetaire des échecs.

Hommage.
vendredi 13 novembre 2015
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 1%

La triste nouvelle relayée par notre ami Abdelhafid Elamri, m’a énormément touché. Je voudrais à travers ce modeste hommage présenter mes sincères condoléances à sa famille et ses proches et à tous les amis communs… On était tellement habitué à la présence de ce grand monsieur dans les diverses rencontres ou les manifestations échiquéennes de ces dix dernières années, qu’on a maintenant, du mal à croire qu’il était souffrant et appartenait, comme chacun, à la communauté des mortels.

On a perdu tout d’abord, un véritable passionné des échecs. Certes, il n’était pas un grand joueur aux résultats significatifs ; Mais il ressentait de la joie et du plaisir à disputer des centaines de parties, à analyser et apporter ses anecdotes et ses récits, fruits de très longues années d’amour du noble jeu, réparties entre la France (la Corse) son pays d’origine, et la Maroc (Casablanca) sa terre d’adoption.

Il s’agit surtout, d’un homme d’une immense culture. Ingénieur civil de formation et ancien (et récent) gérant de plusieurs sociétés de travaux ou de maçonnerie, voyageur permanent à travers d’innombrables pays, dans les quels sa curiosité naturelle l’a amené à s’investir dans l’histoire, l’architecture, la sociologie ou le patrimoine des contées où il résidait ou visitait. Narrateur expérimenté, il s’avait distiller ses fines remarques, souligner les contrastes et relever de subtiles comparaisons.

Pierre Beiso, se fera surtout connaître par son implication passionnée dans le champs échiquéen national. Notamment au faite de la « crise fédérale » et les déchirements qu’aura connu le noble jeu dans notre pays durant plus d’une décennie…pour des raisons, que je ne voudrais point réexposer dans ce court texte, en hommage à notre regretté défunt. Il se distingua par ses actions bénévoles, par l’appui financier et moral apporté à certains clubs dont ceux qui l’ont compté parmi ses adhérents.

Durant plus d’une dizaine d’années, Pierre Bieso aura parcouru le Royaume, tel un mousquetaire empruntant des milliers de kilomètres, à la recherche de joueurs d’échecs, amis et adversaires, profitant de ces instants magnifiques pour animer des discussions interminables sur l’avenir du noble jeu, sur les impasses actuelles, sans se soucier de ceux nombreux qui le conseillaient de ne pas s’impliquer davantage dans le labyrinthe des échecs marocains, dont il est fort difficile de s ’en sortir…indemne !

Ses contributions fulgurantes et sa participation toujours passionnée aux débats qui ont très longtemps animé le site Maroc Échecs témoignent de sa grande culture et d’un style aussi fulgurant que raffiné. D’aucuns lui ont reproché cette intrusion imprudente dans la scène échiquéenne nationale fort complexe, et souvent irrationnelle pour un "étranger"...Mais il a toujours défendu son droit à la parole, estimant qu’il est plus marocain que bien d’autres !

Son dernier combat aura été sa contribution à la création de cette « Union Culturelle Marocaine des Echecs » qui avait pour ambition de surmonter les blocages d’alors et redorer le blason du Roi des Jeux dans ce pays qu’il a tant aimé. Son absence fort remarquée du dernier Festival International d’Echecs de Chefchaouen (juillet 2015) où il affichait une régularité exemplaire, n’augurait rien de bon. Pierre devrait subir plusieurs opérations chirurgicales que son physique, très éprouvé, ne pourrait pas supporter. Il s’est éteint ce mercredi 11 novembre à l’âge de 62 ans...Que Dieu ait son âme.



Commentaires

Logo de L.H.
mardi 5 janvier 2016 à 11h55, par  L.H.

Salut Mon Pierre.

Je viens à peine d’apprendre cette brutale et triste nouvelle, preuve s’il en fallait de ton incroyable pudeur.

Je peine encore à y croire tu sais.

Comment pourrais-je ne pas te rendre l’hommage du compagnon d’une courte route ?

Comment pourrais-je oublier ces moments intenses de rêverie d’un monde meilleur ?

Comment pourrais-je ne pas te taquiner une petite dernière fois, en bon "aristocrate de la pensée" comme tu aimais tant à me charrier ?

Emmêlés à transformer de micro désaccords en problèmes fondamentaux, nous oublions si vite le peu de choses que nous sommes. Tu tenais sur une ficelle et tu n’as rien montré...

Pierre, que ton âme repose en paix, tu as été un homme bon ! Fondamentalement bon.

Excessif à souhait, impulsif aussi mais fidèle. Fidèle à une vision certainement trop haute pour des êtres qui n’en valaient, tu l’as su trop tard, pas la peine. Fidèle à ton amour d’étranger, à ton caractère conquérant et à tes rêves d’enfant.

Tu n’auras pas été incompris par tous, sois rassuré. Ceux qui ont reçu de toi le savent. Ne t’attends à aucune gratitude en revanche, tu les connais !

Bon sang.

Pierre je te dis à bientôt.

Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons.

Salut vielle canaille.

Navigation