Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

2-La trilogie de Goteborg ou la tragédie argentine

mardi 25 décembre 2007
par Abdelaziz Onkoud
popularité : 1%

Il est des histoires qui gardent une bonne partie de leurs mystères et secrets. Nous sommes en 1955 à Goteborg en Suède. Vingt-et-un prétendants se disputaient dans un système toutes rondes les 9 places qualificatives pour les matchs des candidats.

Cet interzonal a été remporté par David Bronstein, suivi de Paul Kères, Oscar Panno, Tigran Petrossian, Efim Geller, Lazlo Zsabo, Philip Miroslav, Boris Spasski et Herman Pilnik.

Nous sommes à la 14 ronde, une confrontation programmée entre 3 soviétiques et 3 argentins :

  • Geller-Panno
  • Spasski-Pilnik
  • Kerès-Najdorf

Il est certain que cet appariement a été étudié de très près par la délégation soviétique. On savait l’influence de Miguel Najdorf sur ses coéquipiers argentins.

1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6

Défence Sicilienne : Najdorf.

Le maître international argentin Bolbochan rassura de sa part les joueurs argentins (d’après Lev Polougaivsky dans son livre le labyrinthe sicilien, tome I, page 75) « Allez-y , jouez la variante, je vous assure que le sacrifice en e6 ne marche pas. »

6. Fg5 e6 7. f4 Fe7 8. Df3 h6 9. Fh4 g5

Défense Najdorf : Variante Goteborg

Selon les témoins , c’est Geller qui fut le premier à jouer 11.Cxe6 ! contre Panno. A ce moment-là, Kerès et Spasski réfléchissaient encore à leurs coups. Najdorf qui discutait avec Pilnik s’approchait de Geller et lança une attaque psychologique : « votre partie est perdue, nous avons déjà analysé tout cela ! »

10. fxg5 Cfd7 11. Cxe6

11.Cxe6

11...fxe6 12. Dh5+ Rf8 13. Fb5

13.Fb5

L’impressionnant 13.Fb5 ! a bouleversé complètement les calculs des argentins. Ils ne s’attendaient pas à ce coup. Panno joua 13...Ce5 faisant confiance aux analyses de son équipe. Najdorf et Pilnik attendaient un peu. Panno s’est fait exploser par Geller en 23 coup ! Najdorf et Pilnik, solidaires jusqu’au bout, prenaient le chemin de fuite 13...Rg7. Ils suivirent la même ligne jusqu’au 23è coup blanc. Spasski joua 23. h3 et Kerès 23. h4.

Trois années après, à la dernière ronde de l’interzonal de Portoroz 1958, remporté par Michael Tal, le jeune Bobby Fischer (15 ans) sorta la nouveauté 13...Th7 ! ; la bonne réplique qui permet les meilleures ressources défensives.....

Le travail individuel a t-il triomphé sur le travail collectif ?! Les ouvrages soviétiques parlent très peu sinon timidement du coup de Fischer, mais en occident on lui rend souvent un vibrant hommage.

13...Th7 !

On reste sur notre faim. Comment 3 soviétiques placent les mêmes coups forts dans la même journée ? Ont-ils bénéficié d’un travail conçu par les analystes soviétiques ? Lorsqu’on est au courant de l’anecdote suivante : des analystes soviétiques ont été parachutés en Sibérie pendant quelques mois pour étudier une variante... on dira que tout est possible.

Spassky Boris - Pilnik Herman

Geller Efim - Panno Oscar

Keres Paul - Najdorf Miguel

Svetozar Gligoric - Robert James Fischer


- Interzonal de Goteborg 1955
- Ronde 14.
- Geller, Efim - Panno, Oscar
- B98

1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6 6. Fg5 e6 7. f4 Fe7 8. Df3 h6 9. Fh4 g5 10. fxg5 Cfd7 11. Cxe6 fxe6 12. Dh5+ Rf8 13. Fb5 Ce5 14. Fg3 Fxg5 15. O-O+ Re7 16. Fxe5 Db6+ 17. Rh1 dxe5 18. Df7+ Rd6 19. Tad1+ Dd4 20. Txd4+ exd4 21. e5+ Rc5 22. Dc7+ Cc6 23. Fxc6 1-0


- Interzonal de Goteborg 1955
- Ronde 14
- Spassky, Boris V" - Pilnik, Herman
- B98

13... Rg7 14. O-O Ce5 15. Fg3 Cg6 16. gxh6+ Txh6 17. Tf7+ Rxf7 18. Dxh6 axb5 19. Tf1+ Re8 20. Dxg6+ Rd7 21. Tf7 Cc6 22. Cd5 Txa2 23. h3 Dh8 24. Cxe7 Cxe7 25. Dg5 Ta1+ 26. Rh2 Dd8 27. Dxb5+ Rc7 28. Dc5+ Rb8 29. Fxd6+ Ra8 30. Fxe7 Ta5 31. Db4 1-0


- Interzonal de Goteborg 1955
- Ronde 14
- Keres, Paul - Najdorf, Miguel
- B98

13... Rg7 14. O-O Ce5 15. Fg3 Cg6 16. gxh6+ Txh6 17. Tf7+ Kxf7 18. Dxh6 axb5 19. Tf1+ Re8 20. Dxg6+ Rd7 21. Tf7 Cc6 22. Cd5 Txa2 23. h4 Dh8 24. Cxe7 Cxe7 25. Dg5 1-0


- Interzonal de Portoroz 1958
- Ronde 21
- Gligoric, Svetozar - Fischer, Robert James
- B98

13...Th7 ! 14.Dg6 Tf7 15. Dxh6+ Rg8 16. Dg6+ Tg7 17. Dxe6+ Rh8 18. Fxd7 Cxd7 19. O-O-O Ce520. Dd5 Fg4 21. Tdf1 Fxg5+ 22. Fxg5 Dxg5+ 23. Rb1 De7 24. Dd2 Fe6 25. g3 Td8 26. Tf4 Dg5 27. Df2 Rg8 28. Td1 Tf7 29. b3 De7 30. Dd4 Cg6 31. Txf7 Dxf7 32. De3 1/2-1/2


Articles précédents :

1-Un prix spécial de David Bronstein


- Photo : Efim Geller (1925-1998)



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
mercredi 26 décembre 2007 à 17h39, par  Abdelaziz Onkoud

A toi ?galement abdellah .

Il est vrai que les jumelles de Gotberg ont donn ? beaucoup de cr ?dibilit ? aux incessantes recherches sovi ?tiques dans le domaine de la th ?orie des ?checs. Cependant , le secret est d ?voil ? ? moiti ?. J’aimerai bien un jour apprendre plus details sur cette s ?v ?re le ?on de l’ ?cole sovi ?tique. Il aura fallu un jeune garcon (bobby fischer ) pour venir ? bout de la supr ?matie sovi ?tique (1972). C’est un miracle ?chiqu ?en !

Logo de aithmidou abdellah
mercredi 26 décembre 2007 à 16h20, par  aithmidou abdellah

?a c’est du vrai de vrai. Merci cher ami pour des articles pareils , c’est ce que attendent la plus parts de nos joueurs .en tout cas c’est un beau cadeau de fin d’ann ?e.

Bonne ann ?e et meilleurs veoux ? tout nos ?ch ?philes.

Navigation